mardi 19 mars 2019

Japan Eighties hors-serie numero 5 : avec Romain de Muteki - jeux video

Un gros numero d'une heure trente! Avec pas moins de deux invites, Romain et Loic. Bien sur, on a saute plein de trucs (on n'a pas du tout parle de consoles portables, meme la Game Boy; j'ai oublie de citer Phantasy Star 4 sur Megadrive, un des meilleurs jeux de la console...), mais bon comme d'hab c'est de l'impro totale. Un episode assez "nostalgique", coupe en 3 parties pour des raisons de taille limite d'upload.

Partie 1


Partie 2


Partie 3


Japan Eighties numeros 0 a 7
Japan Eighties 8 et plus

dimanche 10 mars 2019

Chuhai lemon Love 30S

Titre original: Chuhai lemon Love 30 S
Annee: 1985
Nombre d'episodes: 1 OVA
Auteur: Bronson
Goro Tatsumi, un policier bien porte sur le tabac qui en fait plutot a sa tete et qui se trouve etre une veritable force de la nature, rencontre la jeune Maki, une lyceenne de  16 ans un peu du genre mauvaise fille et qui se prostitue a l'occasion. Mais cette derniere, au contact de ce dernier, va vite en tomber amoureuse.

Je partais avec un a priori positif, vu que j'adore les gros moustachus bourrins... ce qui est exactement le cas de Goro! En fait, il ressemble beaucoup a Haggar de Final Fight, et je pense que Capcom a du s'en inspirer.
En plus, l'auteur du manga original (4 volumes) est Bronson, oui oui, celui derriere Hokuto no Ken (on l'oublie un peu trop souvent mais Tetsuo Hara est avant tout le DESSINATEUR de Ken; le scenario lui il vient majoritairement de Bronson).
Bon.
On part sur un polar ultra-classique, l'interet vient essentiellement de la relation qui unit Goro et Maki, bien qu'elle soit un peu malsaine. Elle est encore lyceenne, et lui semble avoir autour de la quarantaine...
Souci: pour un OVA, c'est vraiment pas tres beau. On a vu pire, mais je pourrais citer des tonnes de series tele de la meme annee bien mieux realisees. Un deuxieme episode etait prevu (on a la bande-annonce a la fin de l'anime) mais n'a jamais vu le jour. D'ailleurs, l'editeur, Wonder Kids (inconnu au bataillon!), fera faillite apres cet OVA... Cela est sans doute lie, mais l'anime n'a jamais ete edite en DVD (et je doute fort qu'il le soit un jour, comme moult OVA eighties!)
Le resultat final est donc plutot mediocre, on peut s'en passer.
Seul point interessant: la bande-son, qui reutilise des titres de pop anglo-saxonne des annees 60.

Ah, derniere chose: pourquoi Chuhai Lemon comme titre? Et bien tout simplement car il s'agit de la boisson preferee de notre heros... (en gros c'est de l'alcool avec du citron) Par contre, je n'ai aucune explication quant a l'origine du Love 30S...

mardi 5 mars 2019

Generiques etrangers 03 - Maison Ikkoku & Ranma 1/2

Un titre bien debile que "Juliette je t'aime"! Les Italiens ont au moins garde le nom japonais "Cara dolce Kyoko", et de maniere etonnante carrement le generique original, en japonais!
Du cote espagnol par contre, une catastrophe. C'est l'affreuse version francaise, mais interprete en espagnol! (avec un accent a la Enrico Macias a un moment) On en verra d'autres dans ce cas prochainement...
Le titre espagnol reste d'ailleurs - en francais dans le texte - "Juliette je t'aime"... Toutefois, il existe EGALEMENT une version avec la melodie japonaise! Je ne connais pas tres bien la question, mais je pense que ca doit etre lie a des questions de diffusion regionale.
L'anime a egalement ete diffuse a Taiwan, mais je trouve ce generique vraiment "plat", voire carrement soporifique.

Version espagnole "AB"


Version espagnole "nippone"


Taiwan


Ranma 1/2 possede a mon sens un des pires generiques francais qui soient. Qu'en est-il dans le reste du monde?
Les Allemands - comme souvent - ont garde la melodie originale. Les Italiens egalement. Les Taiwanais idem. Et les Coreens aussi! Bref, seul la version francaise est differente...

Allemagne


Italie


Taiwan


Coree

lundi 4 mars 2019

Starship Troopers (anime)

Titre original: Uchu no senshi
Annee: 1988
Nombre d'episodes: 6 OVA
Auteur: Robert A. Heinlein
Depuis que les différentes nations se sont unies sous la bannière de la Fédération Terrienne, l'Humanité a fait un grand bond en avant dans l'exploration spatiale, et plusieurs planètes ont déjà été colonisées. Pour assurer la sécurité de ses citoyens, la Fédération fait appel à l'Infanterie Mobile, puissant corps d'armée dont les soldats sont équipés du meilleur matériel possible : des exo-armures permettant à un homme isolé de faire le travail de tout un régiment classique. On suit le parcours du jeune Johnny Rico qui s'inscrit dans l'armée dans le but de devenir pilote, mais finira par rejoindre l'infanterie mobile pour y suivre un entraînement particulièrement strict visant à faire de lui un soldat accompli que rien n'arrête. Au-delà des domaines de l'Humanité, une espèce inconnue et menaçante, les Arachnides, fait son apparition. Il revient à l'Infanterie de l'annihiler.

Si tout le monde connait le film americain, tire bien evidemment du roman (1959 tout de meme!), l'adaptation nippone, sortie un an apres le deces de Heinlein, est passee plus qu'inapercue...
Ca va etre tres court. Si dans les grandes lignes, l'anime reprend les bases du roman, la ou ce dernier proposait un veritable fond (on y parle beaucoup de politique ou d'ideologies), ici c'est du pur divertissement. On a en quelque sorte realise une version "light", qui va surtout se focaliser sur la vie quotidienne du heros principal (Johnny) et quelques combats de mechas...
Vu sous cet angle, c'est un DA plutot anecdotique, qui se laisse tout de meme regarder, mais j'ai trouve le dernier episode manquant un peu trop d'intensite. La realisation est quand meme decevante pour une serie d'OVA de 1988 (si on compare avec Gundam 0080 sorti seulement un an plus tard...), j'ai trouve le chara design assez simpliste. Niveau bande-son, les chansons (toutes en anglais) sont tres bien, mais les BGM font vraiment trop "stagiaire qui decouvre le Bontempi". Curiosite: les episodes 1 et 2 ont droit a un opening A, les 3-4-5 un opening B, et le dernier episode recupere l'opening A!
Le cast est de qualite, on retrouve notamment Akira Kamiya ou Hirotaka Suzuoki.

Petite anecdote: le design des mechas-armures avait ete cree des 1980, on pouvait d'ailleurs les apercevoir dans les Daicon 3 et 4! (respectivement 1981 et 1983)

Si vous n'avez rien d'autre a voir pourquoi pas, mais ce n'est clairement pas un indispensable, meme s'il n'a aucun defaut redhibitoire.


Le premier opening

mercredi 27 février 2019

Hi-Speed Jecy


Titre original: Hi-Speed jecy
Annee: 1989
Nombre d'episodes: 12 OVA
Auteur: Eiichiro Saito
L'action se deroule dans un lointain(?) futur. Jecy est un jeune homme dote d'une vitesse absolument incroyable. Enfant, ses parents ont ete assassines par les membres de l'organisation criminelle Bismark. Il fut "recueilli" (sic) par un vaisseau spatial ultra-puissant et dote de conscience, Paulon, qui sera a l'origine de ses pouvoirs. Paulon lui fabriquera egalement une partenaire androide repondant au nom de Tiana. Desormais adulte, Jecy n'a qu'un seul but: se venger et reduire Bismark a neant.

Je suis toujours etonne quand je decouvre encore aujourd'hui des anime que je ne connaissais vraiment ni d'Eve ni d'Adam, ni meme le nom, non vraiment ce fut une decouverte totale. Pourtant c'est totalement le genre de truc que j'aime: de la bonne SF eighties, un beau chara design signe Haruhiko Mikimoto, et meme la musique est bien (Kei Wakakusa, a qui on doit aussi les bande-son de Godmars, L-Gaim, ou Outlanders). Et ce n'est pas un simple one shot mais une veritable mini-serie de 12 episodes; pourtant cela semble vraiment inconnu... Injuste et incomprehensible.
Si je vous dis un combattant aux pouvoirs hors-normes, accompagne d'une androide, a bord d'un incroyable vaisseau et qui voyage de planete en planete? Oui ben bien sur, Cobra. On retrouvera aussi une idee reprise de Captain Harlock (un personnage sur le point de mourir transfere son esprit dans une machine). On est vraiment a fond dans le trip aventures spatiales. Bon, il ne faudrait neanmoins pas exagerer les capacites de Jecy. Si notre heros est certes tres tres rapide, ce n'est pas Flash non plus, et il se bat convenablement sans plus.
Outre Paulon (qui est quasiment "humain") et Tiana, il se lie egalement d'amitie avec Folk Green, une sorte de pretre-nettoyeur (il tue des voyous et prie ensuite pour leur ame...); d'autres personnages interviendront mais ces quatre-la sont vraiment au coeur de l'histoire; du cote des gentils s'entend. Dans le clan Bismark, on a le pere (Lu) et ses trois enfants: Jella, Telaine, et Closs.

Il n'y a absolument rien a reprocher a Hi-Speed Jecy sur sa qualite de realisation (ah, c'est le studio Pierrot derriere). Niveau histoire, dans l'ensemble ca se laisse regarder avec grand plaisir mais il y a quand meme 2-3 details un peu genants. A la base, il s'agit d'une serie de 10 romans parue entre 1984 et 1987 (une suite etait annoncee en 1992, mais on l'attend toujours, autant dire qu'elle ne verra tres certainement jamais le jour), dont les couvertures etaient deja illustrees par Mikimoto d'ailleurs; je suppose donc que du fait de son format les relations entre personnages ou le scenario sont plus developpes. Mais dans cette version animee, j'ai eu la desagreable impression de seulement survoler le tout. Certaines questions vont rester sans reponses (d'ou vient Paulon? Comment Jecy a t-il acquis ses super-pouvoirs? Que devient Telaine...), et surtout l'episode final est ultra-rushe et je n'ai pas vraiment compris certains elements (Jella meurt mais comment? Et que deviennent nos heros? Vivants, morts? Et dans chacun des cas, comment? Comment interpreter les images du generique de fin?)
Autre regret, le personnage de Folk, assez classe, partait pour jouer le second personnage principal mais au bout de 3-4 episodes, il va au pire se contenter de faire de la figuration, au mieux passer son temps a se faire enlever...
Derniere chose: la chanson de l'opening est franchement mediocre.
J'ai bien aime cette serie d'OVA, meme si helas le dernier episode ne m'a vraiment pas plu. Et il y avait matiere a la prolonger (les romans possedent au moins deux arcs, mais un seul ici), ce qui me laisse a penser que ce 12eme episode a ete considerablement modifie par rapport a l'oeuvre originale. Ceci mis a part, cela reste bon et merite largement d'etre visionne. Existe en VHS et en LD, mais n'a jamais ete reedite depuis :(


L'opening