jeudi 21 novembre 2013

Superloustic c'est TA radio



Encore une fois, je parle d'un temps que les moins de 20 ans...

Fin 1987 commence a emettre sur la bande FM lyonnaise la radio Superloustic. La region parisienne suivra l'annee suivante, puis dans quelques autres villes de France entre 90 et 92.
Il s'agissait de la 1ere (et la seule sans doute encore a ce jour?) radio destinee aux enfants.
Elle diffusait des generiques, des histoires, des reportages, des interviews, des fausses pubs... Bref, pleins de choses differentes.

Ce qui va nous interesser aujourd'hui est une emission culte pour les fans de japanim qui ont connu cette epoque: la grande parade des TV Toons, animee par Olivier Fallaix (qui a l'epoque n'avait sans doute meme pas 20 ans. C'est sans doute le 1er animefan dans l'Hexagone a avoir pu vivre de sa passion, avec Pierre Giner). Si dans un premier temps, elle passait surtout des generiques francais (voire italiens) et etablissait un classement des meilleurs DA de la semaine (sur vote des auditeurs), elle va peu a peu changer d'orientation. Finalement, elle va se mettre d'une part a diffuser des generiques japonais (mais aussi des BGM a l'occasion), et d'autre part Olivier nous donnait de nombreuses news, tant sur les series qui passaient en France (c'etait l'age d'or du DA nippon, entre La Cinq et TF1, il y avait overdose) que aussi sur ce qui se passait au Japon! Plusieurs annees de suite, on a donc par exemple connu les resultats de l'Anime Grand Prix (le "vrai", le japonais, qui existe depuis 1979! Celui organise par Animeland est ne 15 ans plus tard...) ou l'existence de series comme Cyber Formula ou Metal Jack... Quelques emissions a theme egalement (speciale robots, speciale series sportives, etc)

Aujourd'hui, notamment avec Internet, on a acces a tout. Mais en 1990, entendre du japonais a la radio, ca relevait de la science-fiction. Certes, un magasin comme Junku commencait a vendre des CD importes du Japon mais 1/tout le monde ne pouvait pas s'y rendre 2/c'etait tres tres cher. Pouvoir beneficier de nombreuses animesongs de maniere gratuite etait une aubaine inesperee.


Un certain nombre d'auditeurs, notamment les plus de 15 ans, ecoutaient Superloustic uniquement pour cette emission (ce fut mon cas aussi. Attention, il ne s'agit absolument pas de denigrer le reste des programmes, qui etait de grande qualite, c'est juste qu'on n'etait plus concerne par cette tranche d'age).

On se souviendra aussi en fin de vie de la radio, de nombreuses interventions de comediens-doubleurs (y compris Maurice Sarfati (decede ce mois-ci, paix a son ame), ca m'a marque ca).

Cette emission a vraiment ete culte pour les jeunes fans de japanim (le mouvement debutait tout juste), et de nombreuses cassettes audio ont vu leurs bandes se remplir de generiques nippons. Personnellement, le tout tout premier que j'ai eu etait le celebre Cha-la Head Cha-la de DBZ, autant dire que ca changeait du generique francais tout pourrave d'Ariane...


Mais helas, Superloustic va disparaitre tres vite. Pas par manque d'auditeurs, mais de sponsors.
Paradoxalement, Médiamétrie, source officielle de sondage, n’enquête pas auprès des moins de 15 ans. Il est donc impossible pour la régie pub de la radio de trouver des annonceurs et de vendre des espaces publicitaires à leur juste valeur pour faire vivre le réseau Superloustic. La régie publicitaire de RMC (Génération Expertise Media) qui est chargée de trouver des annonceurs est donc handicapée car incapable de convaincre ses clients de venir annoncer aussi sur le nouveau réseau Superloustic.
Superloustic n'intéresse pas les éventuels annonceurs qui n'investiront pas tant qu'il n'y aura pas de rapport d’audience validés par Médiamétrie. Un problème stratégique qui montre que les dirigeants ne se sont pas penchés sur la question de la mesure des audiences avant de développer le réseau Superloustic. Cette erreur mène définitivement la radio des moins de 15 ans à la faillite : la radio s'endette et ne rapporte pas d'argent à ses actionnaires. Très vite, Superloustic ne peut plus payer ses factures et ses salariés. Il faut aussi préciser la guerre des « chefs » en interne pas tous d'accord sur la stratégie à suivre qui a fait beaucoup de mal à la radio !

A l'ete 92, c'est fini. Bref, la radio aura dure 4 ans et demi. Il y aura quelques tentatives pour la faire renaitre ensuite, mais a l'instar de l'Association de defense de la Cinq, cela n'aboutira a rien de concluant.



Aujourd'hui, le site amateur http://www.superloustic.com/ propose de redecouvrir cette radio, en rediffusant des programmes d'epoque (on a meme eu droit a plusieurs numeros de "la grande parade..." C'est effarant d'entendre autant d'erreurs mais bon, a l'epoque personne ne pouvait verifier :)). Il y a meme eu une interview d'Olivier il y a un an environ.


En cadeau le jingle de la radio + le tout debut de la parade special Toei Animation (prononcee toy :) )

2 commentaires:

  1. Jamais entendu parler (bon en même temps en 87 je n'étais pas né et en 92 j'avais 2 ans -_- ).
    Je suis impressionné de savoir qu'il existait une telle radio à l'époque.

    RépondreSupprimer
  2. Il y a eu quelques autres emissions du genre au milieu des annees 90, mais sur des stations locales uniquement (et fatalement inconnues de la plupart des gens, meme a l'epoque)
    Quant a des radios specialement pour les jeunes, il y a eu d'autres tentatives sur le Net, comme Radio Junior qui existe depuis 2006.

    RépondreSupprimer