jeudi 4 juin 2015

L'histoire du robot anime

J'ai essaye de ne pas m'eparpiller, au risque que cet article fasse plusieurs dizaines de pages, mais de faire court et digeste, meme pour un neophyte.


La 1ere serie TV de l'animation japonaise est deja un anime de robot (au sens large), puisqu'il s'agit de Tetsuwan Atom (Astro Boy) en 1963, et Tetsujin 28 suivra quelques semaines apres. Neanmoins, des 1959 et 1961, ces deux oeuvres avaient ete adaptees pour la television tres brievement sous forme de series live minimalistes (pour l'anecdote, la TV existait au Japon depuis 1939, mais on se doute de l'utilisation dont elle fut faite les premieres annees...)
Ces deux programmes vont perdurer environ 3 ans chacun, mais ensuite... plus rien. A la place, les enfants japonais se passionnaient pour les super-heros a la Ultraman ou les series avec des mechas mais sans robots, comme les Thunderbirds par exemple. Cette derniere serie fut diffusee ici en 1966 (soit juste un an apres sa diffusion britannique), et fut tres populaire, au point de se voir rediffusee 5 fois de 66 a 74!. Notons meme qu'un DA 100% japonais fut realise en 1982 sous le titre Technoboyger, anime a l'audience tellement catastrophique que les 6 derniers episodes ne furent jamais diffuses (on les trouve neanmoins sur la DVD-BOX sortie en 2014... On se demande a combien d'exemplaires elle s'est vendue tiens!)

Gros collectors!! Le live de Atom...
video
...et Technoboyger!

Thunderbirds va grandement influencer le tokusatsu et l'animation; en fait, les bases du genre Super Robot sont la: la base secrete, les sequences de course dans les couloirs, de decollage des vaisseaux, les uniformes... il ne manque plus que le robot. Go Nagai notamment, sera tres fortement marque par cette serie.

1966, c'est aussi l'arrivee de deux monstres sacres du tokusatsu (et desormais du patrimoine culturel nippon): Ultraman et Kamen Rider. Le fait que Ultraman devienne geant pour combattre d'autres monstres de la meme taille inaugure lui aussi les futurs Super Robots. Gatchaman (1972) aura une influence importante sur des series de robots de la 2eme moitie de la decennie, comme Combattler V ou Golion, qui proposent egalement un groupe de 5 pilotes de couleurs differentes.

Gatchaman
Golion
C'est aussi en 1972 que va survenir LA revolution, celle qui inaugure ce qui va devenir le genre majeur en japanimation: Mazinger Z, produit par la Toei Animation et tire d'un manga de Go Nagai. Ce n'est pas le 1er robot geant, mais c'est la 1ere fois qu'il etait pilote de l'interieur et de plus, dont le pilote criait le nom des attaques lorsqu'il les executait. C'est egalement la 1ere fois qu'il y avait un systeme d'assemblage (la soucoupe qui va s'encastrer dans la tete du robot). Il disposait egalement d'un nombre important d'armes differentes, certaines venant s'ajouter en cours d'histoire (y compris la capacite de voler), ce cote "evolutif" n'existait pas chez Tetsujin 28.
De plus, il y a une sorte de synergie entre le pilote et le robot, qui devient quasiment un personnage a part entiere, et qui semble presque posseder une ame.

Mazinger Z

Enorme succes, qu'on doit pouvoir comparer a celui de Grendizer en France quelques annees plus tard, l'anime va se poursuivre presque deux ans, sur 92 episodes. En Septembre 1974, il beneficiera d'une suite directe avec un robot plus puissant - Great Mazinger - se situant dans le meme univers et reprenant un certain nombre des personnages de Z. Mazinger Z reviendra d'ailleurs dans le dernier episode pour preter main-forte a Great.
Mais des le mois d'Avril, un autre anime de robot etait apparu a la television japonaise: Getter Robot, toujours de Go Nagai (qui va regner en maitre sur toute la japanim pour garcons durant quelques annees). Enfin oui et non. Go Nagai ET Ken Ishikawa, un de ses assistants, qui est vraiment le pere de Getter Robot. Cette fois, on a 3 robots (et donc 3 pilotes) qui s'assemblent pour donner naissance a 3 formes possibles: une plutot aerienne, une terrienne, et une sous-marine. Autant dire que ce concept d'assemblage va lui aussi marquer au fer rouge le genre robot...

Getter Robot

En 1975 debute la 1ere serie de robot "non-Nagaienne", a savoir Raydeen, produit par la Sunrise (qui se nommait Soueisha a l'epoque). Alors que les Mazinger et Getter provenaient de la technologie, Raydeen joue la carte de l'empire disparu de Mu. Le cote "drama humain" est egalement davantage mis en avant, ce qui attirera aussi un public plus age.
En 1975 voient egalement le jour deux autres robots de Nagai, Koutetsu Jeeg, dont les differentes parties s'assemblent via une sorte de magnetisme, et UFO Robot Grendizer (Goldorak). Si ce dernier n'a pas connu un succes phenomenal au Japon (mais tres honorable a l'epoque tout de meme), malgre sa qualite de realisation largement superieure aux autres anime de l'epoque, il presentait certaines caracteristiques qui en font une nouvelle etape. Deja, pour la 1ere fois, le heros n'etait plus un ado Japonais au sang chaud, mais un adulte extra-terrestre calme et introverti. De plus, le cote dramatique etait bien plus prononce que dans les series anterieures. Ceci associe au design global de l'oeuvre a attire un public plus age ET feminin (qui jusque la ne regardait pas ce genre de serie). Le phenomene yaoi debute vraiment avec Grendizer et Danguard A, diffuse juste apres, et dans la meme veine.

Raydeen
Grendizer
En 1976 sort Gaiking, toujours de la Toei, avec cette fois pas moins de 8 pilotes differents! (ce record sera toutefois largement battu par Dailagger XV en 1982 et ses 15 pilotes!!)
1976 est vraiment une annee faste puisque pas moins de 7 anime de robots sont en cours ou fin de diffusion cette annee-la... Et notamment le celebre Combattler V, qui est une sorte de Gatchaman avec des robots, et le 1er "vrai" robot a assemblage (Getter Robot etait plus dans le registre de la transformation que de l'assemblage a proprement parler).

En 1977 arrive Zambot 3 de la Sunrise. Realise par Yoshiyuki Tomino, le pere du futur Gundam, cet anime va trancher avec l'ambiance bon enfant des series precedentes. Dans Zambot 3, les Terriens rendent le robot (et ses pilotes) responsable de leurs malheurs, l'ambiance est tres sombre, et les morts sont legion, y compris chez les civils innocents, enfants y compris. Les 3 pilotes du Zambot sont egalement des enfants (d'une douzaine d'annees), et 2 d'entre eux periront dans le dernier episode. Ce DA etait tres choquant a l'epoque, et est plutot du genre a plomber le moral.

Zambot 3
A partir de la, le nombre de series de robot va chuter de moitie, seulement 4 series en 78, dont Daimos, genre de version robot de Romeo et Juliette, et Daitarn 3, antithese de Zambot 3, serie joyeuse et assez loufoque. Phenomene de lassitude surement.
Mais le renouveau va se produire en 1979, avec la 1ere serie de Real Robot, Gundam.
Jusque la, on avait systematiquement un heros (ou un groupe de heros) qui luttait contre un envahisseur non-humain voulant conquerir la Terre. Desormais, les Terriens se font la guerre entre eux, et les robots sont de simples machines de guerre sorties de l'usine, meme si certaines sont largement plus puissantes que d'autres. Fini le manicheisme, il y a des bons et des mauvais dans chaque camp. Le terme robot est egalement remplace (pour Gundam) par celui de Mobile Suit.
Mais la serie n'a pas trouve son public. Trop complexe pour des enfants, elle fut raccourcie de quelques episodes pour limiter la casse. Son heure de gloire viendra, mais pas tout de suite.

Gundam
En 1980, deux nouvelles series "a l'ancienne": Trider G7 et Daiohger, deux series tres sympathiques et au ton assez leger.
A partir de cette annee-la, la quasi-totalite des series du genre seront diffusees sur la chaine TV Tokyo, qui plus globalement s'investit beaucoup dans les progammes pour la jeunesse.
Pourtant, on ne peut pas dire que Baldios ou Ideon (chef d'oeuvre du Space opera), sortis cette annee egalement, soient vraiment destines a la jeunesse... Les deux series sont dramatiques, violentes, et apocalyptiques a la fin. Tout comme pour Gundam, elles n'auront pas le succes escompte et seront amputees de quelques episodes.

Baldios (toute l'humanite disparait. Cool...)
En 1981 arrivent Blaiger et Dougram. Blaiger est la 1ere partie d'une trilogie assez originale, mais c'est surtout Dougram qui est a retenir. Sans doute la plus longue serie de robot jamais realisee (une centaine d'episodes), elle est l'oeuvre de Ryosuke Takahashi et annonce le futur Votoms; en gros c'est comme Gundam mais en bien plus realiste d'un point de vue technologique. C'est vraiment le cote intrigue politique qui domine.
En 1981 Gundam revient... mais au cinema, sous forme de trois films qui resument la serie TV en l'ameliorant. Et la, c'est la revelation. Enorme succes, le public (re)decouvre alors Gundam. La premiere generation d'otaku, qui avait deja connu Yamato durant la decennie precedente, va commencer a s'affirmer, et notamment certains d'entre eux vont aller jusqu'a faire la queue la veille devant le cinema... On n'avait jamais vu ca.
Ideon va avoir la chance de connaitre le meme traitement, meme si sa popularite est moindre.

En 1982-83 sortent quelques rares series de Super Robot comme Acrobunch ou Albegas, mais les Real Robot, essentiellement de la Sunrise, vont regner en maitres durant toute la decennie.
1982 c'est notamment Macross. Le public vise est plus age, c'est celui qui avait vu Mazinger Z quelques annees plus tot, et qui veut desormais quelque chose de plus adulte. Macross sera un des anime-phares dans l'histoire du mouvement otaku. D'une certaint maniere, on peut presque dire qu'avec le personnage de Lynn Minmay, on tient le premier personnage "moe" de la japanimation...

Macross
10 nouvelles series en 83, soit quasiment une par mois! Heroic fantasy avec Dunbine, aventure avec Vifam, Espers avec Govarian, et surtout politique avec Votoms, le genre Real pousse a son paroxysme. De la SF austere, au scenario complexe, avec des machines de guerre qui ne sont rien d'autre que des machines de guerre. Le cote negatif, c'est que ce genre de serie n'aide pas a vendre des jouets, au grand dam des sponsors... Le tourbillon Famicom ne va egalement pas tarder, ce qui explique en partie la chute vertigineuse du nombre de series de robot a partir de 1986-87.

Votoms
La vague perdure en 84 avec encore 9 nouveaux anime (ce qui nous fait donc 19 DA de robots en 2 ans!! Comme j'aurais aime vivre au Japon a cette epoque...): western avec Bismarck (plus connu chez nous sous son adaptation US, Sab-Rider), "a la Star Wars" avec L-Gaim, ou le retrour de Go Nagai avec God Mazinger (serie sans aucun rapport avec les autres Mazinger). C'est egalement l'annee ou sort le film de Macross, un petit chef d'oeuvre.

En 1985, on retiendra particulierement Dancougar et ses 4 pilotes "tete brulee" (d'habitude, dans un groupe, il n'y en avait qu'un. La, ils le sont tous...), Tobikage le robot ninja (etrange concept), et Layzner, genre de Hokuto no Ken avec des mechas (tout du moins la seconde partie de la serie). Mais le plus importamt, c'est que Gundam revient avec Z-Gundam, qui est la suite de la serie de 79, quelques annees plus tard. On y retrouve la plupart des personnages, desormais plus ages. Incontestable reussite, il s'agit sans doute du volet le plus abouti de la saga.

Z Gundam
Rebelote en 86 avec Gundam ZZ, la suite de Z, qui debute une semaine apres. Malheureusement, on passe d'une ambiance sombre et dramatique a un cote comique prononce, sans compter l'absence des deux personnages principaux de la saga, ce qui fait que l'anime connaitra un succes beaucoup moins important...
1986 voit aussi Machine Robot Chronos et les Transformers, ou pour la premiere fois les robots sont pensants et ne sont plus pilotes.
On termine avec Dragonar en 87, qui est une sorte de version revisitee de Gundam, mais en plus realiste et avec un ton nettement plus leger. Et Dragonar marque la fin de cet age d'or du Real Robot. De 87 a 89, on ne denombrera que 7 nouvelles series, soit moins que pour la seule annee 83!!

Dragonar (superbe mecha design de Masami Obari)
En 1988, la trilogie originale de Gundam s'acheve avec le film Char's Counter Attack. Suivront les spin-offs sous forme d'OVA 0080 l'annee suivante et 0083 encore un an apres, deux des plus beaux opus de la franchise.

Mais 88, c'est aussi un tout nouveau type de robot qui fait son apparition, le robot SD avec Wataru. Melange d'aventure, de comique, et fortement inspire jeu video, Wataru fait un carton chez les enfants. Il sera suivi par d'autres series du meme type comme Granzort.
Parallelement, les otaku ne sont pas laisses de cote, car on leur propose les OVA de Patlabor (pour le Real) et Gunbuster (pour le Super). Desormais, pour plusieurs annees, la tele proposera plutot des series pour les plus jeunes, alors que les animefans se tourneront vers les OVA.

Wataru
Patlabor
Car a partir de 1990, Sunrise lance sa serie des "Brave" avec Exkaizer. Les robots (pensants), concus de maniere a pouvoir vendre un maximum de jouets, sont pilotes par des gamins de 10-12 ans (identification du spectateur), avec un graphisme qui s'eloigne grandement du realisme de celui des annees 80. Suivront notamment Firebird ou Da.Garn.

Les differents Brave de la Sunrise
1992 nous propose les OVA de Giant Robo, qui donne naissance au style graphique "neo-retro".
Le seul souci concerne le rythme de parution, 7 episodes entre 1992 et 1998...

En 1993, la franchise Gundam nous offre neanmoins V-Gundam, qui sera la derniere serie a laquelle participera Tomino avant longtemps. Hecatombe sans nom, on renoue avec une serie tres dark.
Etrangement, c'est aussi une annee de remake de vieux Super Robots, comme Tetsujin 28 FX ou Getter Robot Go.

En 1994, Ray-Earth, oeuvre de Clamp, propose la 1ere serie de robots "de type shojo" sur fond d'heroic fantasy. Il faudra attendre 2 ans pour voir Escaflowne dans le meme registre.
La meme annee voit aussi G Gundam, le 1er Gundam "Super Robot", une serie auto-parodique de type nekketsu mais incroyablement prenante en meme temps.

Ray-Earth
Mais c'est en 95 qu'une nouvelle page va se tourner avec Evangelion de la Gainax. Une serie veritablement adulte, audacieuse dans ses thematiques ou sa mise en scene, un type de personnages jamais vu jusqu'alors, en font un veritable phenomene de societe.

Terminons en 1997 avec Gaogaiger, qui debute comme une serie de Super Robot "classique" mais vire a l'epique passe la premiere moitie de la serie. Les auteurs ont tout exagere au maximum.

Evangelion

Et malheureusement, depuis 20 ans, on ne peut pas dire qu'il y ait eu de nouvelle serie de robot marquante, sauf peut-etre Guren Lagan, mais qui est plus une serie hommage qu'autre chose, voire Gundam Build Fighters, qui rentre dans le domaine de la metafiction, puisque les heros sont des fans de Gundam, qui est - comme dans notre monde - un simple anime dans cet univers!
Ce qui est surtout a retenir de ces deux dernieres decennies, c'est le nombre important de franchises qui perdurent (du Gundam et du Macross a la pelle).


Desormais, Super et Real coexistent en bonne harmonie. Quelle sera la prochaine etape? Qui sera le prochain Mazinger Z, Gundam, Macross, ou Evangelion?



3 commentaires:

  1. Encore un très bon article très instructif :)

    Post 2000, à part Gurren Lagann c'est vrai qu'il n'y a pas grand chose de mémorable.
    Peut-être Eureka Seven à la limite qui mélange un univers assez étrange avec du real-robot assez trash.

    Sinon t'as des infos sur Escaflowne ? Si ça a bien marché au Japon par exemple ? Un des premiers animes pour ado que j'ai vu sur le Sat à l'époque, un encore un de mes préférés.

    Bahamut-Omega

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement! J'aurais pu citer Eureka Seven (pas encore vu mais je connais assez bien grace a SRT)

      Escaflowne a eu un certain succes mais bon, sans plus quoi. Dans un genre similaire, Ray-Earth a mieux marche.
      Pas fan de l'anime mais l'OST tudieu, quelle tuerie!

      Supprimer
  2. Pacific Rim...non je rigole. Merci pour la qualité de votre article.

    RépondreSupprimer