jeudi 6 juillet 2017

Tele-Junior

(article initialement publie le 8 Mai 2010)
Cet article est depuis disponible en version video

Aujourd'hui, on va prendre 35 ans dans la gueule :)

Plusieurs magazines auront marque ma jeunesse, mais il y en a un qui a une place a part: Tele-Junior.
Comme son nom peut le laisser indiquer, il s'agissait en fait d'une revue consacree "aux heros de la TV", qui adaptait certains succes du petit ecran en bande dessinee. Mais TJ proposait aussi de nombreux articles sur les stars de la chanson, du cinema, du sport... (de l'epoque bien sur!) Des reportages sur la nature, des jeux, etc...


Dites-vous bien qu'a l'epoque, c'etait une manne inesperee. Les magnetoscopes n'existaient pas, et de nombreux foyers devaient encore se contenter d'un televiseur en noir et blanc! Certains n'en avaient meme pas!
Une revue comme TJ etait le seul moyen de retrouver ses heros favoris, qui plus est en couleurs! Ca correspond aussi a l'explosion du dessin anime TV en France (les Hanna-Barbera et premiers DA japonais). On retrouvera pele-mele les Mysteres de l'Ouest, l'Homme qui Valait Trois Milliards, Mumbly, ou encore Goldorak, qui sera le fer de lance du magazine. Paraissaient aussi des bandes issues de comics comme Spider-Man, Hulk, ou la Ligue de Justice. Et durant la derniere periode de vie du magazine Spectreman et San Ku Kai.

Un Club Dorothee Magazine avant l'heure? Pas tout a fait. Parce que la, on ne se contentait pas d'anime comics mal foutus et censures, mais de veritables bandes dessinees, realisees par des artistes francais (voire importees des USA pour Hanna-Barbera). Alors bon, pour les trucs americains, ca respectait encore a peu pres les oeuvres originales. Mais pour Goldorak ou Albator... Hormis le design des personnages, ca s'arretait la. Les histoires n'avaient STRICTEMENT RIEN A VOIR avec les anime de base. En d'autres termes, ca aurait ete des persos crees pour l'occasion, ca n'aurait pas change grand-chose.
Bonne ou mauvaise chose? Difficile a dire. Comme a l'epoque, on n'avait aucun moyen de conserver les series (les plus chanceux (et masoschistes) enregistraient la bande-son sur magnetophone, a condition d'en avoir un...), peut-etre qu'on aurait aime des adaptations plus fideles? Mais avec le recul, je suis au contraire tres content de l'orientation choisie: ca ouvre de nouvelles perspectives, une nouvelle vision de l'univers (de la meme maniere qu'en manga, les diverses adaptations de Grendizer (Nagai, Ota, Imamichi) n'ont aucun rapport).
Les auteurs n'hesiteront pas d'ailleurs pas a realiser une scene franchement choquante, bien plus violente que tout ce qu'on a vu dans l'anime!

Connaissant la severite qui touchait les publications jeunesse (Lug qui a du arreter Fantask et Marvel...), on se demande comment ca a pu passer entre les mailles du filet.

Graphiquement, on oscillait entre le tres mediocre et le tres bon, c'etait vraiment heterogene. On retrouve des noms comme Gerald Forton, Jorge Domenech, ou Pierre le Goff.

Tele-Junior a ete lance en 1977 par Franklin Loufrani, qui detenait alors la licence d'exploitation des DA Hanna-Barbera. Il cree les editions Tele-Junior qui publieront plusieurs revues: Tele Parade, Tele BD, Wickie, Capitaine Caverne, Mightor, Shazzan, Super Becane, Les fous du volant, Les Visiteurs du Mercredi, et bien sur Tele-Junior. Toutes ces publications cesseront de paraitre d'ici a 1981, car Loufrani perdra les droits Hanna-Barbera. Seul TJ continuera sa route encore 2 ans (a mon avis, s'il n'avait pas eu la licence pour Goldorak, ca n'aurait pas dure aussi longtemps).

Neanmoins, le rythme de parution de la revue va etre chaotique.
TJ a ete decline en 3 "series", qui reprennent a chaque fois au numero 1, pour un total d'environ 135 numeros.
-1ere serie: mensuel de septembre 1977 a mars 1979, puis bimensuel jusqu'en juillet 1979, avant de redevenir mensuel jusqu'en octobre 1980!
-2eme serie: hebdomadaire d'octobre 80 a octobre 81
-3eme serie: hebdomadaire d'octobre 81 a juin 82, puis enfin mensuel jusqu'en mars 83 (dernier numero)
Je vous raconte pas le bordel pour essayer de reconstituer les dates de sortie...

TJ publiait aussi des articles de series qui ne paraissaient pas dans ses pages, mais chez des concurrents! Impensable aujourd'hui je pense

La 1ere serie publie surtout des series americaines et Goldorak, et des reportages sur les animaux.
La deuxieme serie, plus variee, y rajoute des series Hanna-Barbera (Tele Parade ayant cesse de paraitre) et Albator, ainsi que plus tard une "vraie" BD, a savoir Lucky Luke. La place accordee aux infos spectacles (cinema, musique), est plus importante. C'est l'age d'or de TJ, la meilleure des trois series.
La derniere enfin, va vite sentir le sapin (deja, passer d'hebdomadaire a mensuel n'est pas un tres bon signe). Loufrani perd les droits Hanna-Barbera ET Marvel/DC, et Goldorak n'est plus diffuse a la TV (meme si la rediffusion de 82 va arriver), ce qui n'empeche pas de toujours avoir des histoires sur le grand cornu, mais moins souvent. Spectreman, San Ku Kai, Mister Magoo, et Galactica debarquent, mais ne suffisent pas pour meubler le magazine (on aura aussi Dallas, mais a raison de 2 pages par numero...). Alors TJ publie de nombreuses BD "classiques" franco-belges comme Achille Talon, La Jungle en Folie, ou americaines comme le Fantome ou Buck Rogers.
Bref, TJ n'est plus vraiment un magazine de series TV mais une simple revue de BD comme tant d'autres.
La revue en profite pour s'ouvrir aux jeux video. Le celebre Tilt a debute en septembre 1982. Peu de temps apres, TJ lance une rubrique jeux video (consoles americaines essentiellement) de plusieurs pages... qui durera 3 numeros (Tele-Junior prenant alors le nouveau nom de Tele-Junior Video), puis le magazine disparaitra a tout jamais, dans l'indifference generale (laissant notamment une histoire de Goldorak inachevee, qui durait depuis plusieurs episodes).

Le dernier numero



et en bonus, quelques scans d'un numero
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire